*** choisir son vin : où acheter? ***

Publié le par Momo.

 

choisir son vin : où acheter? par Marie-Lise
   
Chez les producteurs
 

L'achat de vins directement chez le vigneron présente plusieurs avantages :
   - A la consommation stricte du vin s’ajoute un contact humain très enrichissant. Car si le vin reflète le terroir et le cépage, il tient aussi beaucoup à la personnalité du vigneron. L'acheteur découvre l'homme, les vignes et le lieu de production et, bien souvent, en apprend beaucoup sur l'élaboration du vin.
   - Déguster le vin avant de l’acheter.
   - Dénicher des millésimes introuvables dans le commerce.

   
Dans une coopérative
 
Acheter son vin en coopérative permet de découvrir le lieu où a été vinifié le vin et de déguster le vin avant de l'acheter.
   
Chez un caviste
 
Le caviste connaît bien les vins qu'il a sélectionnés lui-même. Il peut donc conseiller ses clients de façon précise et leur faire découvrir des vins, d'autant plus qu'à force d'habitude, une relation de confiance peut s’instaurer entre le vendeur et l'acheteur. Certains cavistes organisent aussi, de temps à autre, des petites séances de dégustation. Idéal pour goûter avant d'acheter.
   
Dans une grande surface
 
La plupart des enseignes font un réel effort dans le domaine de la qualité et du choix (faire ses courses avec un guide des vins dans la main peut s'avérer très judicieux).
En France, les foires aux vins de printemps et de septembre - octobre restent l'occasion d'acheter "petites" et "grandes bouteilles".
   
Sur internet
 
De nombreux sites internet proposent aujourd'hui l'achat de vins en ligne. L'opération supprime tout contact humain, mais permet d'acheter du vin sans se déplacer et de se faire livrer à domicile. Selon les sites, les gammes et les prix sont plus ou moins intéressants, les conseils plus ou moins avisés, les délais de livraison plus ou moins longs… Mis à part des vins très prestigieux et chers, les bouteilles ne sont pas vendues à l'unité mais plus généralement par trois, six ou douze. Ceci peut constituer un inconvénient, mais permet aussi de rentabiliser les frais de port. Enfin, il est à noter que, fréquemment, ces sites dénichent des bouteilles parfois difficiles à trouver ailleurs.
   
Par les clubs de vins 
 
Ce système s'apparente à celui de la vente par correspondance. Voilà une bonne solution pour ceux qui, par exemple, habitent loin d’une zone commerciale ou n'ont pas le temps ni la possibilité de se déplacer. Les clubs sérieux proposent des gammes de vins remarquables, sélectionnés avec soin par des professionnels très compétents. En outre, par l'édition de revues et de catalogues, ils informent régulièrement leurs adhérents de l'actualité des vignobles et de leurs nouvelles sélections.
   
Dans les ventes aux enchères
 
Elles sont de plus en plus fréquentées, souvent provoquées par la cessation d'activités d'un restaurateur, d'un caviste, d'une société de négoce, ou de la vente d'une succession... Des bouteilles bien souvent très rares sont mises en vente, pour le plus grand bonheur du simple amateur comme du collectionneur. Mais si ce dernier est rodé à ce type d'opération, le néophyte doit faire preuve d'une grande prudence. Il est important de bien se renseigner sur la provenance du vin, sur sa conservation antérieure et son état "physique" (le niveau de vin dans la bouteille, la couleur, l'état du bouchon…). L'étude sérieuse du catalogue de la vente, les conseils auprès d'experts, la connaissance des cotes des différents vins, la qualité du millésime…, de nombreuses précautions sont à prendre pour éviter les mauvaises surprises.
   
Commander au restaurant
 
Le plus simple est d’exprimer ses critères (de prix notamment) et de suivre les conseils du sommelier. Mais de nombreux restaurants n'ont ni sommelier ni carte des vins très précise. Dans ce cas, si les indications portées sur la carte ne suffisent pas, les clients peuvent demander à voir la bouteille pour se faire une idée à la lecture de l'étiquette (voir plus haut). Attention, la qualité d'une carte des vins ne dépend pas de sa longueur : certains restaurants peuvent proposer un choix certe large mais peu qualitatif et, au contraire, d'autres n'avoir qu'une sélection restreinte mais de grande qualité.
   
Mais quel que soit le biais par lequel on achète du vin, l'amateur peut trouver le vin qui correspond à ses envies. Et pour éclairer son choix, il ne faut pas hésiter à suivre les conseils des guides et revues spécialisés, des articles de presse, ou des professionnels sur place.m-lise


                  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article