*** Au jardin, le houx.....Déjà Noël !!!! ***

Publié le par Momo


 
 Au jardin, le houx.....Déjà Noël!!!! par Marie-Lise

100_7569

 

 

Le houx commun est un arbuste à croissance très lente, à port buissonneux, dont la taille adulte est généralement de quatre à six mètres. Certains pieds peuvent former de véritables arbres. Il existe en forêt de l'Isle-Adam (Val-d'Oise) un houx colonnaire de 18 m de haut. Le houx peut vivre jusqu'à 300 ans et au delà. Son écorce est gris pâle et lisse.

Ses feuilles alternes, simples, ont un pétiole court et un limbe de 5 à 7 cm de long, coriace, de forme générale ovale, au bord ondulé et épineux, parfois lisse sur les individus âgés. D'un vert brillant foncé à leur face supérieure, plus pâles sur leur face inférieure, elles sont munies d'épines acérées. Certaines variétés ont le feuillage panaché de blanc. Ces feuilles persistent généralement trois ans.

C'est une espèce dioïque (avec des individus mâles et femelles séparés), on peut néanmoins trouver des individus monoïques. Les fleurs blanches, de petite taille (6 mm de diamètre environ), tétramères (4 pétales, 4 sépales, 4 étamines et ovaire à 4 stigmates) sont groupées en petites cymes apparaissant à l'aisselle des feuilles vers mai-juin. Les pétales sont soudés à la base (fleurs gamopétales). Les étamines alternent avec les pétales et sont soudées à la base de la corolle. Les fleurs femelles portent des staminodes, sortes d'étamines stériles, l'ovaire supère est formé par la réunion de 4 carpelles soudés et porte une stigmate sessile à 4 lobes. Les fleurs mâles portent seulement des étamines. Les pieds femelles ont besoin d'au moins un pied mâle dans les environs pour fructifier.

 

Les fruits, qui n'apparaissent que sur les pieds femelles, sont de petites drupes sphériques de 7 à 10 mm de diamètre, d'un rouge éclatant, parfois jaunes, à maturité, qui contiennent quatre noyaux, enserrant une graine lignifiée. Ces fruits qui murissent en fin d'été sont toxiques. Ils persistent tout l'hiver

Le bois dur et homogène, assez lourd (densité : 0,95), est de couleur blanc grisâtre, brunissant avec l'âge.

 

100_7571

Des boules... ou pas ?

La particularité botanique du houx est d’être dioïque, c'est à dire qu'il y a des houx mâles et des houx femelles. Seules les formes femelles portent les fameuses baies décoratives si appréciées au moment de Noël. Les sujets mâles ont de belles feuilles dotées de piquants. Les sujets femelles ont des feuilles arrondies, mais les arbustes se couvrent de fruits. La fleur de houx n’étant pas particulièrement spectaculaire, il n'est pas évident de déterminer si la plante est mâle ou femelle. De plus, en magasin, l'information est rarement précisée. La solution la plus sure est d'acheter un sujet portant des fruits. Les fruits de houx apparaissent à la fin de l’automne et ne sont pas forcément rouges. Il existe des formes oranges, jaunes ou noires.

 

Attention, sauf pour certains cultivars ( ‘JC van Tol’, 'Alaska'), il est donc nécessaire d'associer pieds mâles et femelles pour obtenir des fruits.m-lise

100_7573
.
100_7570
.
100_7575
                  

Publié dans *** Au jardin n 1 ***

Commenter cet article